Welcome in the City of Hell
 
Welcome sur TBM :11 Le forum est inscrit sur plusieurs top site! Venez voter pour nous! Cliquez ici Nous recherchons en priorité Isis E. Geber & Joshua L. Harlow

Partagez|

Pleasure is the bait of sin - Gourmandise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Mer 27 Avr - 18:35






♠ La Gourmandise ♠


Bienvenue à vous dans le plus savoureux des péchés, la gourmandise. Dans votre poche se trouve un passe qui vous donnera accès à cet endroit de rêve. Un restaurant unique vous attend dans un jardin reculé du monde, entouré d’arbres fruitiers. Et le monde qui s’étend sous vos yeux n’est fait que de douceurs. Votre hôte vous accueillera avec la pomme d’Eve, croquer la, savourer la mais surtout ne vous arrêtez pas là car beaucoup d’autres friandises vous attendent…

Je vous laisse succomber avec application espérant vous retrouvez dans quelques heures au bal où tout sera permis sans aucune restriction. Pour cela succomber et trouver le laisser passer qui vous permettra de participer à la soirée la plus convoitée de New York.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Ven 29 Avr - 15:42

Lorsque David avait reçu cette invitation, il l’avait tout d’abord laissée traîner dans un coin. Les invitations VIP était monnaie courante dans son métier et ne l’attiraient plus vraiment. Ils trouvaient les humains trop prévisibles lors de ce genre de soirée, leur manière d’agir et leur tenue n’avaient plus rien d’attrayant.

Mais en y regardant de plus près, il s’était rendu compte qu’aucun timbre ne venait décorer l’enveloppe et l’expéditeur restait inconnu. La retournant entre ses doigts, il avait longuement observé le cachet de cire avant de le décacheter. Tirant le carton d’invitation, il entreprit alors de lire ce qui avait été inscrit.


« Le bal le plus secret et le plus sélectif du monde vient de prendre place à New York. Vous avez été choisit pour venir goûter et surtout succomber à la tentation.
Venez-vous perdre à l’entrepôt dans vos plus beaux habits. Mais n’oubliez pas, sous le masque peut se cacher bien des surprises...
Pour y participer, il y a une condition : passé l'épreuve concoctée par "The Death".


Haussant un peu plus les sourcils au fil de sa lecture, il dut bien admettre que la personne qui avait inscrit ces lignes savait s’y prendre pour donner envie d’en savoir plus. Observant l’invitation avec intérêt, il la fit jouer entre ses doigts, réfléchissant à ce qu’il allait faire. Même si ce petit jeu ne représentait pas grand-chose à ses yeux, il n’avait jamais reçu de pareille missive.Après quelques instants, il prit la décision de s’y rendre. La curiosité avait été la plus forte et il ne pouvait que la satisfaire.

Il se dirigea vers la douche avec lenteur, laissant son esprit vagabonder au loin, emporté par les sons provenant de la rue. Mécaniquement, il ouvrit l’arrivée d’eau et se plaça sous le jet de la douche. Il ne lui fallut pas longtemps pour que l’eau fraîche le ramène à la réalité. Sentant un frisson lui remonter le long de l’échine, il ouvrit plus grand l’arrivée d’eau chaude. Le bruit de l’eau s’écrasant à ses pieds le ramena à la soirée passée sur le toit en compagnie d’Avery. Serait-elle présente à ce bal ? Il l’espérait bien... Se passant une main dans les cheveux pour les ramener en arrière, il ferma les yeux et s’appuya au mur en repensant à cette soirée.

Alors que David était toujours plongé sous la douche et ses pensées, le téléphone sonna, l’obligeant à revenir à la réalité. Coupant l’eau, il sortit de la douche et s’en roula une serviette autour de la taille avant de sortir de la salle de bain et mettre la main sur son portable.


« Allo ? »

« Mr Miller ? »

« Oui. »

« Un véhicule passera chez vous dans moins d’une heure et vous emmènera au lieu de rendez-vous… »

« Je… quel lieu ? »

« Celui de l’invitation. A plus tard, Mr Miller. »

Un petit clic se fit entendre alors que la communication prenait fin. David raccrocha à son tour, étonné de la tournure des évènements. Une chose était certaine, ses hôtes n’avaient pas imaginé une seule seconde qu’il puisse refuser l’invitation. Sans un mot de plus, il fit demi-tour pour aller s’habiller.
Moins d’une heure plus tard, il descendait de chez lui, habillé très simplement mais avec son style bien à lui. Il découvrit alors devant chez lui une voiture digne des films d’espionnage. Croisant les bras sur la poitrine, il s’autorisa un sourire amusé mais ne bougea pas. Le chauffeur sortit alors de la voiture et le rejoignit. En un instant un parfum de peur envahit l’aire, apprenant à David que l’inconnu savait qui il était. Le fixant sans un mot, il s’amusa à laisser deviner ses crocs pour le mettre encore plus mal à l’aise.


« Monsieur… Monsieur Miller ? »

« C’est moi… »

« C’est moi qui… vous mènerai au point de rendez-vous. »

Sans un mot, il acquiesça et grimpa dans la voiture sans en dire plus. Tout au long du chemin il garda le silence, s’amusant à laisser ses doigts courir sur le rebord de la fenêtre. A chaque petit cliquetis d’ongle, il pouvait sentir la tension augmenter chez son chauffeur. Puis après quelques minutes, la voiture s’arrêta.
Sans un mot David, sortit et ne jeta pas un regard en arrière, trop occupé à observer l’étrange lieu où il se trouvait. Devant lui, une grille fermée et argentée, s’approchant il laissa glisser ses doigts sur les barreaux. Poussant un peu plus fort, il l’ouvrit sans effort et pénétra dans la propriété.

Il découvrit alors un autre monde. Face à lui, une allée bordée d’arbres en fleurs emplissait l’air d’un parfum doux et sucré. Des buissons porteurs de fruits rouges semblaient indiquer le chemin vers le petit bâtiment se trouvant au loin.
Inspirant profondément, David s’apprêta à avancer, se demandant toujours la raison de sa présence ici. Pourtant, avant qu’il n’ait le temps de s’éloigner, il entendit un moteur qui s’approchait puis le bruit de roues crissant sur le gravier. Apparemment, l’invitation ne lui avait pas été spécialement destinée. Il devrait partager sa soirée avec quelqu’un d’autre. Faisant demi-tour, il commença à avancer vers la grille quand il rencontra le regard de la personne qui venait d’arriver. Un sourire se dessina sur ses lèvres avant même que son cerveau n’analyse l’image qui s’imposait à lui…



Dernière édition par David S. Miller le Mer 25 Mai - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sweet And Thoughtful Admin

▌Messages : 3319
▌Date d'inscription : 06/02/2011
▌Age : 29


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation:
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Ven 29 Avr - 19:26



Me servant un verre de vin, je montais le son de la musique profitant d’être seul pour danser tout en rangeant les quelques affaires qui trainer. La journée avait été plutôt calme surtout parce que je n’en étais pas sortie. J’avais juste envie de penser à moi avec de la musique, un bon verre de vin tout ça en prenant un bon bain chaud. Dansant jusque la salle de bain chantant au passage, je mis l’eau ajouter quelques huiles essentielles. Tout en surveillant l’eau, j’enlevais mes vêtements quand on sonna à la porte ce qui me mit un peu en colère à croire qu’il l’avait fait exprès juste pour gâcher l’ambiance du moment.

Enfilant mon peignoir en soie blanc j’allais ouvrir mais personne juste une simple enveloppe cachetée. Prenant l’enveloppe, je fermais d’un léger coup de pied la porte tout en décachetant l’enveloppe prenant soins de détecter une odeur ou encore reconnaître l’écriture mais rien de tout ça ! Tirant le carton qui s’y trouver, j’eus la surprise de découvrir une invitation, une invitation pour un bal…Y prenant plus intention, j’entrepris de lire cette invitation plus attentivement.

« Le bal le plus secret et le plus sélectif du monde vient de prendre place à New York. Vous avez été choisit pour venir goûter et surtout succomber à la tentation.
Venez-vous perdre à l’entrepôt dans vos plus beaux habits. Mais n’oubliez pas, sous le masque peut se cacher bien des surprises...Pour y participer, il y a une condition : passé l'épreuve concoctée par "The Death".



Avec un sourire malicieux aux lèvres, je me précipitais dans la salle de bain le carton à la main me demandant ce que cette épreuve pouvait être. Laissant glisser mon peignoir sur le sol, j’entrais dans l’eau faisant attention à ne pas endommager le carton. De nature curieuse, j’essayais de lire entre les lignes mais c’était totalement impossible. C’est alors que d’autres questions s’aventuraient dans ma tête quand cela aurait-il lieu mais surtout si David serait là…En cet instant je n’avais qu’une envie le voir, lui parler surtout être dans ses bras…Me laissant aller dans l'eau, j'essayais de me détendre. La chaleur de l'eau contre ma peau me donner la sensation d'une douce caresse pénétrant au plus profond de mon être.

Sortant de l’eau, j’enfilais une serviette autour de moi tout en me dirigeant dans ma chambre quand mon portable ce mit à sonner. Au fond de moi je savais quelle voix je voulais entendre mais, pourquoi m’appellerait-il ? Le connaissant il serait plus à venir frapper à la porte que d’utiliser un simple portable. C’est alors avec un pauvre sourire sur les lèvres que décrochait. Cette voix ne m’était pas familière mais surtout très voilée et distante…En une fraction de seconde cette voix me donner rendez-vous en bas de chez moi dans moins d’une demi heure, évidemment j’avais toutes les réponses à mes questions sauf une la plus importante concernant la destination de cette épreuve.

Lançant mon portable sur le lit j’entrepris d’inspecter ma garde robe choisissant ma robe dos nu rouge légèrement décolletée sur le devant. J’aimais beaucoup cette robe elle me permettait d’être à l’aise surtout sa longueur ne me gêner absolument pas puisqu’elle était fendue de chaque coté. Finissant de me préparer, j’inspectais l’heure ne voulant pour rien au monde être en retard.

Arrivant en bas j’aperçue une limousine noire le chauffeur juste devant m’attendant un peu nerveusement…Une fois la voiture en route, j’essayais d’identifié l’endroit où nous allions surtout je me demandais si David serait présent…Soupirant, je me détournais de la vitre commençant à discuter avec mon chauffeur de plus en plus nerveux mais je pouvais surtout détecté de la peur ce qui me fit rire pour la simple et bonne raison que je savais qu’il se sentait obligé de me répondre évidemment, je prenais un malin plaisir de lui faire la conversation histoire de m’amuser un peu.

Par bonheur nous étions enfin arrivés. J’allais enfin découvrir ce qu’il y avait derrière toute cette histoire. Sortant de la voiture je détectais l’odeur de fruit, de feuillage et de…Mon cerveau s’arrêta lorsque mon regard croisa le sien. Sans attendre une seule seconde j’avançais jusqu’à lui poussa les portes de la grille je ne pus m’empêcher de sourire ayant ce que je voulais, être près de lui.

_Mmm…je sens que cette soirée enfin cette épreuve va encore plus me plaire surtout si on est que tout les deux.

Je n’avais plus peur de lui dire ce que je ressentais encore moins ce que je voulais. Je me sentais de plus en plus libre avec lui surtout pour lui montrer mes sentiments. Me collant un peu plus contre lui j’approchais mes lèvres des siennes sans pour autant l’embrasser. J’aimais beaucoup le taquiner surtout je savais comment le rendre fou ce qui m’amuser beaucoup même si je devais me rendre folle moi-même.

_Je suis heureuse que tu sois là. Je sens que cette soirée sera très intéressant pas toi ?

Posant mes mains sur son torse, j’en profitais pour frôler ses lèvres sans l’embrasser pourtant j’en mourrais d’envie mais c’était beaucoup plus amusant de le faire un peu patienter surtout de voir son regard, sentir son souffle balayer mon visage…Je pouvais presque sentir le gout de se baiser qui ce faisait attendre avec une telle ivresse que tout mon corps en frissonner.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-blood-moon.forumsactifs.com

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Sam 30 Avr - 16:02

Avant même que son cerveau ne réagisse vraiment, le parfum d’Avery se rappela à lui, l’enrobant avec douceur. La fixant avec un sourire, il la vit passer la grille, révélant au passage sa tenue. Une robe rouge fendue sur les côté avec un léger décolleté. Inutile de dire que David prit tout son temps pour la regarder alors qu’elle approchait. La manière dont le tissu glissait sur sa peau à chaque nouveau pas, dessinant toujours un peu plus ses formes et ses courbes… C’était hypnotisant. Pourtant, lorsqu’elle prit la parole, il releva les yeux pour la regarder sans prendre la peine de cacher l’éclat qui était nait au creux de ses prunelles.

Avec un petit sourire, il hocha la tête, heureux que cette épreuve les ait à nouveau réunis. Elle lui avait bien plus manqué que ce qu’il ne l’aurait pensé possible. Et à présent qu’elle se trouvait si proche de lui, qu’il sentait son parfum, l’odeur de sa peau… Luttant pour rester attentif à ce qu’elle disait, discrètement, il dut retenir sa respiration. Heureusement, il ne dut pas le faire longtemps car elle se rapprocha de lui, lui donnant l’occasion de profiter de sa présence. Caressant ses lèvres des siennes, David gouta leur saveur sans jamais l’embrasser, luttant contre son propre désir. Plantant mon regard dans le sien, il ne bougeait pas laissant leurs lèvres se frôler à chaque mots qu’il allait prononcer.


« Je sens que cette soirée va-t-être… délicieuse… »

Sa voix s’était faite chaude et suave, tandis qu’il parlait avec lenteur. Un petit sourire étira ses lèvres alors qu’il caressait ses lèvres du pouce, glissant sur son menton et son cou avant d’enfin se pencher pour l’embrasser. Au moment où leur lèvres se joignirent enfin, il put sentir un bien être intense l’assaillir, lui faisant oublier tout ce qui les entourait. Glissant ses main de chaque côté du cou d’Avery, il se rapprocha un peu plus, avide de la sentir proche de lui.

Mais alors qu’il pensait tout était parfait comme ça, les grilles s’ouvrirent à nouveaux dans un grincement. David mit fin à leur baiser et se tourna vers le nouvel arrivant. Un homme, habillé d’un ensemble noir s’approcha d’un pas rapide et sûr jusqu’à se planter face à eux. S’il savait qui ils étaient, cela ne semblait guère l’émouvoir. Instinctivement, David s’avança d’un pas pour que l’homme doive d’abord l’affronter s’il était de nature malveillante…

Soulevant sa veste, l’homme sortit d’une poche intérieure une enveloppe semblable à celle qu’avait reçue David quelque temps plus tôt. Avec un sourire carnassier, il la tendit à David sans le lâcher du regard et ne tourna les talons que lorsque le vampire eut pris l’enveloppe. Bien que David ne laissa rien paraître, il dut admettre que le silence et l’attitude de cet homme l’avait surpris bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Tournant les yeux vers Avery, il la regarda d’un air entendu avant d’ouvrir l’enveloppe et de lire tout haut le message qui y avait été inscrit d’une fine écriture penchée.

« Bonsoir Melle Emerson et Mr Miller,
Nous sommes heureux que vous ayez accepté notre invitation. Après avoir bien réfléchit, il nous a semblé évident que vous devriez être ensemble pour l’épreuve de la gourmandise. Après tout, s’il y a bien deux êtres qui partagent le même amour des… friandises, ce doit être vous.
Tout au long de cette épreuve, vous devrez vous laisser succomber à la gourmandise. Un chef a été mis à votre disposition dans le restaurant « le pêché mignon » qui se trouve au fond du jardin. Il vous sera impossible de le rencontrer, comme l’inverse d’ailleurs. Mais un système a été placé pour qu’il reçoive vos commandes à n’importe quel moment. Pour toutes les autres… friandises… Nous sommes certains que vous serez capable de vous débrouiller seuls.
Attention, si vous ne respecté pas les règles du jeu, sachez que l’épreuve deviendra de moins en moins agréable… Lorsque nous jugerons l’épreuve réussie, les grilles se déverrouilleront et un chauffeur vous attendra pour vous mener au bal.
Nous vous souhaitons une soirée gourmande,
The Death. »


David observa Avery sans un mot de plus. Il lui tendit la lettre au cas où elle voudrait y jeter un œil et de l’autre main chiffonna l’enveloppe la ramenant en boule avant de la mettre en poche. Il devait bien admettre que toute cette histoire était étrange. Mais l’idée de passer sa soirée en compagnie d’Avery et d’elle seule, le ravissait assez. Il pourrait donc accepter de participer à l’épreuve et de se plier aux exigences de « The death » pour le moment. Mais par la suite, il comptait bien mener son enquête car il lui semblait que cet étrange personnage en savait beaucoup de lui, d’Avery et de leur relation…


« Et si nous allions voir un peu plus loin afin de savoir ce qu’on nous a réservé ? »

Avec un sourire malicieux, il lui fit un clin d’œil, commençant déjà à avancer avant de se retourner pour voir si elle comptait le rejoindre. Elle était là, belle comme une apparition, ses cheveux porté par la légère brise, son visage auréolé par la lumière du soleil couchant,… Il avait hâte d’explorer ces lieux étranges en sa compagnie, surtout en sa compagnie. Il avait beau savoir que le pêché qui leur avait été attribué était celui de la gourmandise, il savait que des 6 restants, bien d’autres allaient pointer leur nez… Et il ne ferait rien pour les retenir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sweet And Thoughtful Admin

▌Messages : 3319
▌Date d'inscription : 06/02/2011
▌Age : 29


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation:
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Sam 30 Avr - 19:59



J’aurais tellement voulu que notre baiser continue jusqu’à la fin des temps…Je ne m’habituerais jamais de cette sensation, cette plénitude qui envahissez mon corps jusqu’au plus profond de mon être. En ce moment je n’avais qu’une envie tuer cet homme qui venait nous déranger…Une bouffée d’irritation avait alors envahit mon corps mais très vite calmée par le simple regard de David…

L’écoutant lire le mot, je me demandais ce qu’il avait bien pu nous préparer…Si qui me dérouté un peu c’est qu’il sache autant de chose sur nous…Comment pouvait-il savoir toutes ces choses ? Je me demandais si il ne nous surveillait pas depuis un bon moment quoique c’était impossible David l’aurait ressenti. Connaissant David, j’étais certaine qu’il ne laisserait pas les choses comme ça…

Prenant le mot je continuais à le lire me demandant ce qu’il y avait de cacher dans ce message. Je me demandais pourquoi nous ? C’est vrai qu’invité un couple pour le péché de gourmandise était une belle façon de les faire succomber. Rien qu’à la perspective de cette idée les questions que je me posais n’avaient plus la moindre importance. J’avais vraiment hâte de savoir ce qu’on nous avait préparé sachant que j’aurais beaucoup de mal à ne pas succomber.

_Avec plaisir, j’ai vraiment hâte de voir ça !

Me mordant les lèvres, je pliais le mot tout en rejoignant David prenant au passage sa main la serrant comme si cela faisait une éternité que je ne l’avais pas vu mais surtout je n’avais pas envie de le quitter une seule seconde. J’avais accepté avoir besoin de lui, qu’il était la partie de moi que je cherchais mais surtout que j’étais folle amoureuse de lui. Tout avait changé depuis cette nuit sur le toit surtout moi, ma façon d’agir avec lui me laissant complètement aller avec lui que ce soit dans mes gestes, ma façon de le regarder, lui prendre la main comme je venais de le faire en cet instant.

Notre relation évoluée de jour en jour sans qu’on ne précipite rien. Tout comme moi, il voulait qu’on y aille doucement prenant tout notre temps et puis nous avions toute notre éternité pourquoi précipité les choses ? Si il avait la moindre idée à quel point il pouvait me rendre heureuse…Combien notre relation me rend heureuse…Jamais je n’avais été aussi heureuse surtout je sais que l’amour, le véritable amour existe depuis que je suis avec lui et je ne parle pas du simple amour mais de l’amour avec un grand A. Je sais que lui et moi c’était une évidence même si je n’en avais pas pris conscience avant.

Plus on n’avançait plus l’odeur de fruit était présente. Arrivant dans l’immense jardin, je pouvais constater que j’étais loin du compte vu que nous étions entourés de toute sorte d’arbre fruitier mais aussi d’immense plateau de fruits diverses sans oublier le chocolat, la chantilly et j’en passe…Absolument tout pour nous faire succomber ! Bien que notre péché soit la gourmandise pour moi elle était surtout mélangée avec la luxure…Mais il y a une chose que ce « The Death » ne sait pas c’est que mon plus gros péché n’est rien de tout ça si il savait que mon véritable péché est David…

Baissant la tête je me mis à rire c’était complètement fou cette soirée mais je n’allais certainement pas m’en plaindre loin de là ! Une soirée seule avec l’homme que j’aime accompagner d’un buffet très gourmand...M’approchant des fruits, je pris une fraise pour la tremper dans le chocolat avant de la portée contre ses lèvres.

_Mmm…Je ne pense pas que je mettrais très longtemps à ne pas succomber…

Souriant avec malice, je l’empêchais de mordre dans la fraise aimant voir le chocolat sur ses lèvres. Approchant mes lèvres des siennes, je ne pus m’empêcher de poser ma langue contre ses lèvres pour en faire le contour avant de l’embrasser langoureusement. Je savais une chose c’est que nous n’arriverions pas à rester sage très longtemps.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-blood-moon.forumsactifs.com

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Dim 22 Mai - 9:58

Prenant sa main avec plaisir, David entrelaça leurs doigts sans rien dire. Il aimait la sentir si proche de lui. Jusque là, il n’avait pas osé montrer trop les sentiments qu’il avait pour elle, enfin il les avait retenu le plus possible de peur qu’elle ne puisse les accepter. Mais suite à la nuit qu’ils avaient passée sur le toit, David avait senti qu’elle n’avait plus les mêmes ressentiments contre lui. Et à présent, il comptait bien se montrer tel qu’il était, avec ses forces et ses faiblesses…

Remontant leurs deux mains à ses lèvres il déposa un baiser sur chacun des doigts en la regardant droit dans les yeux avec un petit air espiègle. Puis il lâcha sa main et glissa un bras autour de ses épaules, pour la ramener contre lui. Et en marchant toujours, il lui caressa le cou du bout des doigts, trop heureux du moment qui leur était destiné.

Se laissant porter par l’odeur enivrante des fruits, David suivit instinctivement le chemin qui menait à eux. Il ne fallut plus longtemps pour qu’ils arrivent devant un lieu paradisiaque. Tout autour d’eux, des arbres fruitiers et des arbustes ployaient sous l’abondance. Reliés par des bandes de tissus vaporeux et par des lapions colorés, ils semblaient presque sortit d’un monde imaginaire. Devant eux, des petites tables supportaient des plateaux brillants couverts de fruits divers, tous plus exotiques les uns que les autres. Puis tout proche d’eux, des fontaines de chocolat coulaient sans fin, des tubes de chantilly et toutes sortes de friandises attendaient d’être goutées, voir même dévorées…

Agréablement surpris, David ne réagis pas immédiatement. Il avait du mal à croire que tout cela était pour eux. Mais le plus important c’était que c’était l’occasion de passer une belle journée en compagnie de la seule femme qu’il aimait comme un fou. Tournant les yeux vers elle, il eut juste le temps de la voir approcher une fraise pleine de chocolat contre ses lèvres. Mais avant qu’il ne puisse la mordre, elle la retira et lécha le contour de ses lèvres, le faisant frissonner tandis qu’il l’enlaçait pour la garder plus proche de lui. Et quand elle l’embrassa enfin, il laissa libre court au désir brûlant qu’il avait pour elle tandis qu’il intensifiait leur baiser.

Pour un peu, il pourrait presque oublier tout ce qui les entourait. La seule à qui il voulait succomber, c’était elle. Elle était la seule dont sa gourmandise pourrait se satisfaire. Mais, après tout, être entourés de tels trésors de nourriture et ne même pas en profiter serait vraiment dommage. Alors sans jamais interrompre leur baiser, il la fit reculer jusqu’à ce qu’il puisse glisser ses doigts sous le jet de la fontaine de chocolat.

Cessant de l’embrasser, il ramena sa main qu’il laissa glisser lentement le long de son cou et du décolleté de sa robe. Puis lui caressant les lèvres du bout des doigts chocolatés, il sourit. Ce qui était claire, c’était que la gourmandise n’était qu’un prétexte pour profiter du moment qu’il avait avec Avery.

Se penchant, il entreprit se de lécher chaque trainée de chocolat qu’il avait faite. Partant du bas de l’oreille, il continua en descendant le long de son cou cers son décolleté. Glissant le bout de sa langue avec douceur sur sa peau, il s’arrêtait parfois un plus long moment pour lui mordiller la peau ou l’embrasser longuement à un endroit où un autre. Puis, il revint à ses lèvres qu’il mordilla avec tendresse avant de les caresser de ses lèvres.


« Je crois avoir déjà succombé à ce que je désirais vraiment… »

Toute la nourriture qui les entourait avait beau sembler savoureuse, il n’y avait qu’Avery qui avait un parfum qui l’attire plus que tout. Les pêches pouvaient avoir une peau douce et tendre, elles semblaient fade à côté de la sienne. Et les cerises pouvaient être rebondies et charnues, elles avaient tout à envier aux lèvres de la vampire.

Caressant sa joue avec tendresse, il l’embrassa tendrement avant de repérer un petit coin qui semblait avoir été aménagé pour s’y installer confortablement. Sous un arbre, un tapis et des coussins moelleux invitaient à venir se laisser plonger dans un calme serein. Prenant la main d’Avery, il la mena jusque là avant de lui-même s’asseoir contre le tronc de l’arbre. De sa place, la vue était splendide. Elle donnait sur tout le jardin, un peu plus bas sur un plan d’eau où des oiseaux batifolaient et encore bien plus loin en contre bas, le clocher d’une vieille église de village. Et puis, tout autour du tapis, des plats aussi bien fournis que les précédents attendaient que quelqu’un daigne les vider…

La regardant droit dans les yeux avec un amour flagrant, il ne dit d’abord rien, se contentant de la dévorer du regard. Puis après un moment, il finit par dire :

« Je sens que je ne vais plus vouloir quitter cet endroit… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sweet And Thoughtful Admin

▌Messages : 3319
▌Date d'inscription : 06/02/2011
▌Age : 29


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation:
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Mar 24 Mai - 19:40



Ce baiser était d’une telle intensité que tout mon corps en frissonner. Je n’aurais voulu pour rien au monde que notre baiser s’arrête. Je ne m’attendais surtout pas à ce qu’il était en train de faire alors qu’il avait rompu notre baiser. Sentir sa main enduite de chocolat parcourir mon cou descendant jusqu’à mon décolleter me fit frémir.

En plus de trois semaines, il n’avait encore jamais eut d’acte aussi sensuelle lorsque sa langue qu’il promenait sur ma peau suivant les traces de chocolat qu’il avait faite. A ce moment précis j’avais l’impression que j’allais m’enflammer sur place. Sentant ma respiration s’accélérer de plus en plus j’essayais surtout de ne pas perdre pied mais comment y arriver alors qu’il agissait ainsi ?

Ses lèvres remontaient alors sur les miennes si mon cœur pouvait encore battre il frôlerait la crise cardiaque. Toute cette nourriture n’était en rien un péché seul lui était mon péché auquel je savais pertinemment que je ne pourrais résister pas parce que je ne le pouvais pas mais parce que je n’en n’avais pas la moindre envie.

Depuis cette nuit sur le toit notre relation a beaucoup évolué. Nous avions beaucoup de mal à faire une seule journée sans nous voir. Nous avions besoin l’un de l’autre restant seuls dans notre bulle partageant des moments doux et tendre, discutant de notre passer mais aussi de tout et de rien sans aucune peur.

C’est ce qui était merveilleux entre nous c’est qu’on peut tout ce dire sans avoir peur c’était quelque chose que je ne connaissais pas et c’était étonnant de voir la façon avec laquelle j’arrivais à me laisser aller. Il a cette façon de me regarder, de me parler qu’il était le seul à pouvoir me calmer lorsque je perds pied…Personne n’avait jamais eut un tel pouvoir sur moi c’est ce qu’on appelle l’amour.

Caressant sa nuque, il m’embrassait une dernière fois avant de rejoindre un endroit sous un arbre vraiment magnifique où l’odeur des fruits prenaient le pas sur tout le reste sauf pour moi rien n’aurait pu me détourner de son odeur.

L’endroit était encore plus merveilleux que je ne l’aurais pensé mais avec David à mes cotés pour partager ce moment c’était vraiment le paradis sur terre. Alors que je m’installais à ses cotés, je commençais à devenir nerveuse ne sachant pas ce qu’on attendait réellement de nous. Nous devions succomber à la tentation, la tentation était très présente mais pas comme pourrait l’imaginer un simple humain.

J’avais enfin ce que je voulais un instant seule avec lui complètement couper du monde rien que nous et notre bulle. Me retournant vers lui je constatais qu’il me regardait avec un regard qui me coupa le souffle. Quand il fini par reprendre la parole, je lui souris simplement parce que j’étais du même avis que lui ce qui n’étais pas nouveau depuis quelques temps.

_Ah oui ? J’aimerai beaucoup en connaître la raison juste pour savoir si c’est la même que la mienne…

M’approchant un peu plus de lui, j’entrepris de caresser sa joue glissant sur son cou avec l’irrésistible envie de l’embrasser. Jouant avec mes doigts sur sa peau, je les laissais glisser le long de son cou descendant sur le haut de son torse avant de me pencher vers lui posant mes lèvres sur les siennes sans pour autant l’embrasser.

_Il n’a aucune idée de notre véritable péché même si toutes ces choses sont les bienvenues…Mais…Pas autant que ça !

Mes mains ne quittaient pas sa peau la caressant aussi tendrement que pouvait être la légèreté d’une plume. J’avais envie que ce moment soit particulier, qu’il n’appartienne qu’à nous.Frôlant ses lèvres je jouais avec celle-ci coupant à chaque fois la venue d’un tendre baiser, mordant légèrement l’une et puis l’autre sachant que j’avais beaucoup de mal à me retenir de l’embrasser, je voulais faire durer le moment. L’attente d’un baiser rend le baiser en lui-même encore plus puissant et puis c’était une soirée n’est-elle pas basée sur le péché pourquoi succomber tout de suite à la tentation

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-blood-moon.forumsactifs.com

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Mer 25 Mai - 20:06

Assit contre le tronc de l’arbre, il releva les yeux pour regarder cette femme dont il était éperdument amoureux. La voir si belle dans ce cadre unique lui coupa à nouveau le souffle. Il avait beau savoir qu’elle lui rendait les sentiments qu’il éprouvait, il s’en étonnait toujours. Comment avait-il put mériter une telle chose ? Depuis qu’il l’avait retrouvée sa vie s’était illuminée et lui semblait plus belle que jamais. Il y avait donc peut-être une raison à tout ce qu’il avait vécu par le passé. Peut-être était-il trop romantique mais il lui arrivait de penser que la raison de sa transformation et de sa survie à travers les siècles était que leurs âmes s’étaient recherchées à travers le temps pour se retrouver sous cette forme.

Fermant les yeux un instant, il laissa son esprit s’embrumer dans le parfum si particulier d’Avery mélangé à une douceur fruitée inhabituel. Elle qui avait toujours représenté à ses yeux un savant mélange de d'orage grondant et d'épice, elle avait à présent douceur sucrée nouvelle. Avec un léger soupir d’aise, il se laissa aller un peu plus contre son dossier. Ouvrant les yeux pour la voir sourire, il pencha un peu la tête de côté avec son air malicieux habituel. Et d’une voix douce quoi que pleine de mystère, il lui répondit :


« Approche que je te le dise à l’oreille… »

Alors qu’elle s’approchait, il la regarda faire avec un sourire tendre laissant apparaître ses crocs blancs et acérés. S’il fut un temps où il les avait détestés, à présent il leurs devait beaucoup… Pourtant, il n’y songea bientôt plus, sentant les mains d’Avery évoluer sur sa peau, la frôlant avec légèreté. Glissant une main dans ses cheveux, il les replaça dans on dos tout en approchant ses lèvres de son oreille prenant son lobe entre ses lèvres tandis qu’il se redressait en douceur pour que leur corps se frôlent, il finit par dire d’une voix chaude :

« La raison est que tu as toujours été la seule chose que je désire vraiment… »

Embrassant son cou avec légèreté, il reprit sa place tandis qu’elle posait ses lèvres sur les siennes. Savourant leur arôme, il ne tenta pas pour autant de l’embrasser tandis qu’il frissonnait sous le contact de ses caresse. Elle avait raison, son seul péché était là face à lui, son univers, son évidence. La regardant avec intensité, il ne répondit pas, il savait pertinemment qu’elle saurait lire en lui et saurait qu’il pensait la même chose. Et si pas et bien elle le découvrirait bien assez tôt…

Glissant ses mains dans son dos avec lenteur, il découvrit qu’elle portait un dos nu. Chose qu’il n’avait pas encore remarqué tant il avait été obnubilé par ce qu’il pouvait déjà voir. Promenant ses doigts le long de sa colonne, il remarqua que sa peau était aussi douce qu’elle ne l’était ailleurs. Ses lèvres quant à elle si proche ne faisaient que le taquiner, résistant à chacune de ses tentatives de baiser. Sentant la brulure du désir monter en lui, il lui semblait prendre petit à petit feu de l’intérieur.

Plongeant son regard dans le siens, il ramena l’un de ses main sur son visage, caressant la peau de son cou puis de sa joue avant de caresser ses lèvres du pouce. Tendres et rosées, elles n’étaient qu’une invitation à elles seules à les couvrir de baisers. S’approchant avec lenteur David ne la quitta pas des yeux, laissant son souffle chaud caresser ses lèvres tandis qu’il ne bougeait plus. Puis s’approchant à nouveau jusqu’à laisser un infime espace entre leurs lèvres il sourit avec malice. Être si proche d’elle aurait déjà pu le satisfaire si le désir ne s’était pas emparé de lui depuis un moment alors avec une lenteur exagérée, il se passa la langue entre ses lèvres, sachant pertinemment que de ce fait, il frôlerait celles d’Avery dans une douce caresse.

Mais ce petit jeu ne pouvait durer bien longtemps si David ne voulait pas tout simplement se rendre fou lui-même. Alors après quelques secondes, il s’approcha encore jusqu’à joindre leurs lèvres dans un baiser qui au premier abord fut tendre mais s’intensifia rapidement alors que ses mains glissaient sur son cou et ses épaules avant t’atteindre sa taille. L’attirant un peu plus contre lui, il lui sembla qu’une bulle encore plus intime venait de les englober jusqu’à évincer le reste du monde. Ce qui n’était pas pour lui déplaire, bien au contraire. Seuls au monde, voilà qui étaient une sensation bien agréable…

Sans cesser de l’embrasser, ses mains continuèrent à glisser, passant sur ses fesses avant de glisser sur ses jambes, s’attardant sur ses cuisses et ses mollets, caressant le creux derrière les genoux dans de doux frôlements. Jusqu’à ce que d’un mouvement rapide et agiles, elles firent pencher leur équilibre et qu’Avery se retrouve étendue à côté de David. Se plaçant de tout son long à côté d’elle en éclatant de rire, David s’appuya sur un coude et la regarda avec tendresse.


« Mes mains sont vraiment de vrais petits démons… Parfois il me semble qu’elles ont une volonté propre… »

Caressant ses cheveux avec douceurs, il lui sembla que jamais il n’avait été aussi heureux dans un moment si beau et simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sweet And Thoughtful Admin

▌Messages : 3319
▌Date d'inscription : 06/02/2011
▌Age : 29


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation:
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Dim 29 Mai - 13:16



J’avais voulu jouer mais, je sentais plus qu’autre chose que j’allais être prise à mon propre piège. Alors que ses mains glissaient le long de mon dos un courant électrique parcourait chaque infime parcelle de mon corps. Ce n’était pas la première fois qu’il me faisait ressentir ce genre de sensation mais cette fois la sensation était beaucoup plus puissante pour une raison que j’ignorais.

Il était beaucoup plus fort que moi à ce jeu vraiment plus fort…L’espace séparant nos lèvres était si infime qu’un seul mouvement et je pouvais enfin assouvir mon désir de l’embrasser mais, je voulais qu’il cède le premier c’était un petit jeu entre nous qui de nous deux aurait le dessus pour le moment j’étais heureuse d’avoir le dessus parce que je savais pertinemment que lorsqu’il reprendrait le dessus je n’aurais plus aucun moyen de contrôle.

Nos regards s’accrochèrent avec un peu de malice il faut l’avouer sachant l’un comme l’autre ce que nous attendions à l’issue de ce moment de tentation. J’aurais du me douter qu’il ne me laisserait pas l’avantage aussi longtemps lorsqu’il passa sa langue entre ses lèvres alors qu’elle caressa les miennes par la même occasion. Il avait vraiment décidé de me rendre complètement folle tout comme je l’avais voulu avec lui sauf qu’à ce jeu là pour le moment il était très fort chose que je ne lui dévoilerais en aucun cas.

Pour mon plus grand soulagement, il mit fin à ma souffrance par un tendre et doux baiser qui s’intensifia plus rapidement que prévu. Ce qu’il avait fait m’avait complètement rendue folle, folle d’un désir tellement puissant que j’étais totalement en manque de ses lèvres.

Alors que ses mains chatouillaient mon cou, mes épaules et ma taille il m’attira contre lui. J’avais l’impression que mon cœur allait avoir des soubresauts lorsque ses mains parcouraient mon corps dans un frôlement tellement doux que des frissons envahirent mon corps en un fil électrique tellement puissant que le temps aurait pu s’arrêter aucun de nous ne s’en serait aperçu.

Nous avions pleinement oublié tout ce qui nous entourer mais cela m’était bien égale tout ce qui m’intéresser c’était de passer le plus de temps avec lui dans notre bulle. Tout ce que j’espérais c’est que personne ne viendrait nous déranger sachant qu’à ce moment là j’aurais des envies de meurtres.

Comment pouvait-il avoir un tel pouvoir sur moi ? Je n’avais plus aucun contrôle sur mon désir de ses lèvres…de lui. Sans m’en être aperçue j’étais allongée à coté de lui qui quant à lui était parti dans un éclat de rire tellement séduisant que n’importe qui lui aurait donné le bon dieu sans confession. Me redressant légèrement je l’écoutais ne pouvant m’empêcher de rire. Evidemment, nous avions déjà eut des moments comme celui-ci mais pas aussi intime nous enfermant dans une bulle plus puissante que d’ordinaire ce qui ne me déplaisais nullement bien au contraire…

_Je suis d’accord avec toi mais j’aimerais savoir qu’elles sont leurs volonté pour que je puisse les aidés…Bien que tu n’as aucune idée de ce que tu m’as fait vivre, je crois que je devrais te faire vivre un peu la même chose pour que tu puisses me comprendre parce que je suis dans un état…

Caressant tendrement son visage du bout des doigts, je laissais mes mains glissaient sur son cou descendant sur son torse ouvrant un ou deux boutons tout en le faisant basculer sur son dos. Je savais qu’il me faudrait bien plus que ça pour reprendre le dessus mais je le connaissais mieux que personne pour savoir ce qui le ferait fondre.

Posant mes lèvres sur les siennes, je les frôlais légèrement sans pour autant l’embrasser collant un peu plus mon corps contre le sien. Parcourant sa mâchoire descendant sur son cou je remontais à son oreille pour lui murmurer dans un souffle :

_Quand tes mains parcourent mon corps j’ai comme l’impression qu’un gésier s’empare de moi s’imprégnant de chaque fibre de mon être ensuite lorsque tes lèvres parcourent ma peau mon souffle devient de plus en plus saccadé…Est-ce que tu vois ce que je veux dire ? Ou tu as besoin d’un peu plus d’exemples ?

Mordant légèrement le lobe de son oreille mes lèvres commencèrent à parcourir sa peau jusqu’à atteindre son torse. Posant le bout de ma langue sur sa peau, je remontais jusqu’à atteindre ses lèvres y déposant le bout de ma langue laissant mes mains parcourir ses épaules, ses bras glissant sur ses hanches. Je voulais lui faire comprendre à quel point il me rendrait folle mais une chose était certaine c’est que je savais que je ferais tout pour garder le dessus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-blood-moon.forumsactifs.com

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise Jeu 30 Juin - 23:35

Ce qui passait entre eux était totalement unique. C’était une compréhension pure qui résultait simplement de leur grande ressemblance. Jamais David n’avait tenté d’entrer dans son esprit. Au début, c’était par respect et envie qu’elle se découvre par elle-même jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il n’avait de toute façon pas besoin de lire en elle. La connexion qui existait entre eux, dans leurs regards, dans leur attitude avait toujours été bien plus significative que n’importe quelles pensées, n’importe quelles paroles…

Encore maintenant alors qu’il la regardait étendue là à son côté, il pouvait voir sa joie. Et tandis qu’elle se mettait à parler, un sourire amusé se dessina sur les lèvres de David. Ses mains… Depuis sa rencontre avec Avery, elles étaient devenues une part de lui qui agissaient sans complexes. Bien sûr, il n’était pas fou et savait très bien qu’il les commandait mais… En la présence de la femme qu’il aimait, il ne pouvait les retenir. Elles étaient comme deux aventurières parties explorer un paradis fait de courbes, de douceur et de trésors cachés.


« Tu les connais, elles sont si impulsives que je ne suis pas certain qu’elles aient un plan définis… »

Évidemment, il aurait pu ajouter que le seul plan que possédaient ses mains étaient de caresser sa peau, la chatouiller, la frôler,… Mais il ne doutait pas que cela était clair et si pas… Avery le découvrirait bien assez vite… Le fourmillement qui remontait de ses doigts à son avant bras en témoignait, il ne resterait pas sage bien longtemps. Pourtant avant qu’il ne puisse agir, les derniers mots de son amoureuse réveillèrent sa curiosité. Elle voulait lui faire ressentir ce qu’il lui avait fait vivre ?

Il n’eut pas le temps de se poser plus de questions car déjà elle le fit basculer sur le dos. Plissant les yeux avec curiosité. Mais en la sentant glisser ses mains sur son torse, un frisson le parcouru alors qu’il plongeait son regard dans le sien. A en croire l’alarme qui clignotait dans son esprit, il était en train de perdre le dessus et par la même occasion pieds. Et si ce n’ était pas encore fait, ça ne tarderait pas à en croire l’éclat qui brillait dans le regard de celle qui le mettait à l’épreuve. Alors qu’elle se penchait à son oreille, il put sentir son corps se presser un peu plus contre le sien et son souffle chaud au creux de son oreille. Fermant les yeux, il se inspira profondément pour tenter de rester connecté à la réalité et surtout, pour forcer son cerveau à comprendre ce qu’elle lui disait…

En l’écoutant parler, David pouvait ressentir chacune des émotions qu’elle décrivait. Que ce soit le geyser qui enflammait son être ou le souffle saccadé, il connaissait bien cela. Et lorsqu’elle ne mettait aucun mot sur ces émotions, alors il pouvait les contenir mais à ce moment précis… Alors que son souffle chaud caressait son cou et que le parfum de ses cheveux l’englobait…. Il se sentait couler lentement dans ce flot ahurissant d’impressions fortes qui le tiraillaient. Tentant tant bien que mal de calmer le feu qui parcourait sa peau, il ferma les yeux. Ce qui ne fut pas une bonne idée car les yeux fermés, toutes les informations qui auraient dût être visuelles devinrent tactiles. Son sens du toucher devint exacerbé en moins d’une seconde, le contact des mains qui parcouraient son corps, la langue douce et habile sur ses lèvres… Dans un frisson il rouvrit les yeux pour les planter dans le regard d’Avery.


« Je… Je crois que je vois… »

Il ne fallait pas qu’il demande d’autres exemples s’il voulait garder un semblant de contrôle. Il ne le garderait sûrement pas longtemps au train où allaient les choses, mais il ne faciliterait pas non plus la tâche à celle qu’il aimait en lui demandant plus d’explications. D’ailleurs, elle connaissait déjà ce point faible chez lui, si elle décidait malgré tout de continuer son exposé, David aurait peu de chance de s’en sortir…

Caressant tendrement sa joue et sa mâchoire, il sourit avec douceur en se rendant compte que tel un esclave il lui appartenait tout entier. Cependant, même s’il l’était, il faisait partie de ceux qui aimaient prendre un risque en retournant la situation. Remontant une main habile le long de sa jambe, il passa sous le bas de sa jupe il s’amusa à frôler sa cuisse, pianotant du bout des doigts en rythme avec les pensées qui l’assaillaient. Surpris par l’abondance de créativité dont faisait preuve son esprit, il sourit avant de se passer la langue entre les lèvres. Se redressant pour rejoindre son visage, il planta son regard dan le sien tandis que ses mains se glissaient autour de sa taille. Et alors qu’il faisait mine de s’approcher pour l’embrasser, il la souleva rapide ment avant de basculer de côté jusqu’à se retrouver dans la position inverse exacte de l’instant précédent.

Avec un petit sourire de gamin fier de son cou il baissa les yeux vers elle. Réussirait-il un jour à ne plus constamment la dévorer du regard ? Non il n’y croyait pas, mais cela faisait partie des raisons qui lui permettait d’être avec son unique amour. Jamais il ne quitterait l’état dans lequel il se trouvait, celui d’un homme complètement fou de la femme qu’il aimait. Pourquoi ? Simplement parce que tout était évident avec elle et pourtant plein de magie, simple mais digne des plus grands moments du cinéma… et aussi parce que même une soirée étrange pouvait se terminer en pic nique lubrique lorsqu’ils étaient seuls au monde…


« Tu sais… je crois que je vais me laisser tenter par la gourmandise… »

Avec aisance et sans quitter sa position il se pencha pour attraper sur un plateau tout proche, un plat de fraises et de la chantilly. C’était classique, voir même attendu mais si délicieux qu’il n’en avait que faire. Sans parler du fait qu’ils étaient censés se laisser aller à la gourmandise, autre que charnelle. Secouant la bombe de crème, il sourit à Avery.

« J’espère que tu aimes les fraises… »

Se penchant dans son cou, il l’embrassa avant de se reculer dans un petit gloussement tandis qu’il dessinait à la crème des motifs ondulants de crème tout au long du cou et du décolleté d’Avery. Puis avec lenteur, il se pencha et par petits baisers et dans un jeu de sucions entremêlé de jeu de langue et de crocs, il remonta de son décolleté vers son cou. Puis avant qu’il n’y ait plus de crème, il prit une fraise entre ses lèvres qu’il fit glisser le long de sa peau. Avant de la lui offrir dans un baiser sucré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pleasure is the bait of sin - Gourmandise

Revenir en haut Aller en bas

Pleasure is the bait of sin - Gourmandise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La gourmandise est un vilain défaut... Qu'ils disent !
» ~ Pleasure and Pain [PV T.]
» Guilty Pleasure Ϟ
» [Terminé]Japanese Pleasure [Pv Charlott Waldorf]
» La gourmandise est un vilant défaut ! [ With Nuage de Crème ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Moon :: RPG-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com