Welcome in the City of Hell
 
Welcome sur TBM :11 Le forum est inscrit sur plusieurs top site! Venez voter pour nous! Cliquez ici Nous recherchons en priorité Isis E. Geber & Joshua L. Harlow

Partagez|

La curiosité est un vilain défaut (Marius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Lun 6 Fév - 20:39

Marius & Calixe
«La curiosité est un vilain défaut. »


" Il est sept heures du matin, le froid a envahi New York, il fait moins deux degrés alors couvrez-vous, la suite dans un instant avec les hits du moment", la radio c'était mis en route, surement depuis dix bonnes minutes c'est le temps qu'il faillait pour la blondinette pour se rendre compte que son reveil était en marche, elle sortit une main de son lit bien chaud et douillet afin d'éteindre la radio, elle s'étira voluptueusement avant de pousser la couette àses pieds, elle attrapa sa robe de chambre enfila ses bras à l'intérieur pour finalement poser ses pieds à terre, rencontrant le sol froid de sa chambre. Calixte se rendit directement à la salle de bain, contrairement a d'habitude où elle allait déjeuner, mais ce matin-là la demoiselle n'avait pas très faim, elle se prépara donc pour sa journée de travail qui l'attendait, c'était la seule chose qui l’intéressait ses derniers temps, mis à part de savoir qui était ce fameux vampire qui l'avait sauvé, mais elle doutait de le savoir un jour, enfin, la vie était si étrange parfois qu'elle pouvait être surprise. Une fois prête elle avala seulement une tasse de café et se mit en route pour se rendre à son lieu de travail, la neige avait recouvert la ville, le froid était de mise, elle c'était d'ailleurs habiller chaudement pour ne pas être tirailler par le froid, préférant ne pas risquer la voiture, elle opta pour la marche a pied, ayant gagné du temps en sautant son petit déjeuner, la blondinette avait largement le temps de se rendre à la boutique avant même que l'heure de commencer sa journée n'ai eu le temps de sonner. La ville était totalement blanche, peu de monde étaient sortis de chez eux à cette heure-ci, d'ailleurs le soleil ne c'était même pas encore levé, la jeune sorcière marchait calemement dans les rues de la ville, le froid lui tiraillait légèrement le visage, les mains enmitoufler dans les poches de son blouson noir, elle regardait les alentours, voyant pour la première fois cette ville en blanc, c'était assez joli, bien qu'il y avait de paysage beaucoup plus beau à voir, cependant elle se contentait de cela, avec son emploi du temps charger la blondinette n'avait pas énormément de temps à se consacrer à elle-même, de toute manière, que ferait-elle? Pas grand-chose évidemment, l'agence de stylisme montrait le bout de son nez, la boutique devant la face de celle-ci serait son repaire aujourd'hui, après avoir crée les commandes des clients elle devait a présent les vendre, bien entendu cela se ferait sans mal puisqu'elle avait suivi à la lettre les envies de ses clients. Elle entra dans la boutique, une collègues de travail était déjà sur place une tasse de café à la main, elle était encore rougie par le froid, preuve qu'elle venait seulement d'arriver. Calixte enleva son manteau et salua sa camarade avant de se plonger dans son travail.

La journée démarra très rapidement, elle venda quelques -unes de ses créations, racommoda quelques affaires, puis pris en charge d'autres commandes, une journée très chargée, mais l'avantage c'était de ne pas avoir le temps de voir les heures défiler, elle pris une pause vers midi, afin de se restaurer, n'ayant pas mangé ce matin, elle avait un apétit d'enfer, elle s'arreta dans un petit restaurant qu'elle avait l'habitude de fréquenter, elle commanda un bon steack saignant avec des frites, accompagner d'une bonne créme brulée. La blondinette savoura son délicieux repas, elle termina avec un café tout en regardant la rue qui s'offrait à elle par la fenêtre, les gens étaient de sorts, la ville avait retrouvé son agitation commune, New York la ville qui ne dort jamais, ce n'était que la stricte vérité, bien que certains endroits étaient plus calme que d'autres, cette ville était toujours en mouvement constant. La sorcière reprit son travail, encore beaucoup d'archarnement pour rendre les clients satisfaits des modéles qu'on leur proposait, la fin de la journée touchait à sa fin quand sa derniére collégues de travail s'en alla, elle lui laissa le soin de fermer la boutique, ce que Calixte ne fera pas avant un bon quart d'heure, de quoi laisser une chance aux retardataire, d'ailleurs elle ne c'était pas trompé, alors qu'elle avait la tête dans certains dossiers à classer, elle entendit le tintillement famillier de la porte de la boutique, elle leva la tête aussitôt reconnaissant aussitôt le client.

" Bonsoir, Mr Amhés, que puis-je pour vous?"
La jeune femme se leva de sa chaise et se posta devant son client afin de le conseiller ou de le servir comme il se devait, cet homme n'était pas n'importe quel client, c'était un habituer depuis quelques temps, étrangement peu de temps après que la blondinette se soit faite agresser, bien entendu pour Caly ce n'était qu'un hasard et rien d'autre.


Dernière édition par Calixte A. O'Brien le Mer 8 Fév - 20:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Mar 7 Fév - 14:50


Opérer dans l'ombre pour faire la lumière...

Relâchant le poignet de Hannah avec douceur, il referma sa plaie pour arrêter l’hémorragie. Après tout, il n’était pas utile de la vider de son sang. Elle lui en avait assez fourni pour que ce soir il n’ait pas à chasser et pour réchauffer son corps et son teint afin de passer plus facilement pour un humain plutôt qu’une statue de marbre. Mettant un terme directement à ses tentatives de discussion, il remit sa veste en lui tournant le dos. En temps normal, il aurait pris le temps de parler avec celle qui lui donnait son sang sans rien demander en retour, mais pas ce soir, ce soir, il avait un autre rendez-vous.
Ne laissant rien au hasard, il vérifia sa tenue, ses chaussures et sa peau. Pas la moindre tâche de sang suspecte. La jeune femme qu’il allait rencontrer ce soir ne devait pas savoir qui il était vraiment, c’était très important s’il voulait continuer ses recherches. Et étant donné qu’elle était son styliste, elle allait sans doute le regarder sous toutes les coutures.

Se retournant, il observa Hannah. Elle semblait boudeuse, probablement frustrée qu’il ne lui accorde que si peu d’attention. En effet, cela faisait plus de deux semaines qu’il préférait passer ses soirées loin de l’antre et des autres. De ce fait, il lui rendait encore moins visite et quand il le faisait, son passage était si rapide que si elle n’avait pas été réveillée, elle aurait sans doute penser avoir rêver… Essayant d’adoucir son départ et l’humeur de la demoiselle, il déposa un léger baiser sur le haut de sa main, comme un témoin des siècles passés et de la distance qui s’était installée depuis peu.

« Bonne soirée Hannah… »

Se redressant, il sortit des appartements de la jeune femme et rencontra Leyla qui l’attendait dans le couloir. Comme toujours, elle savait où le trouver lorsqu’elle avait besoin de le voir dans l’Antre. Son bras droit était d’ailleurs parfait pour veiller sur les habitants des lieux en son absence, et le menait avec une poigne de fer à peine dissimulée par un gant de soie. La saluant d’un rapide hochement de tête, il continua sa route, sachant pertinemment qu’elle le suivrait. Ce qu’elle fit afin de lui donner les dernières nouvelles du clan sur un fond de reproche dans la voix. Amusé il s’arrêta pour la fixer longuement, à elle, il faudrait qu’il lui explique.

« Dis à Lucas de surveiller Amy. Non, Gabriel n’est pas prêt pour ça. Tu diras aux jumeaux que je suis satisfait de leur travail, qu’il pousse un peu plus loin jusqu’à ce que j’ai le temps de moi-même les récompenser. Fait cesser cette rumeur absurde et continue à faire protéger Hannah, je ne tolérai pas qu’il lui arrive quelque chose. »

Reprenant la marche il lui lança un sourire en coin en observant sa réaction. Elle détestait qu’il fasse ça. Ce n’était pas tant de lui dire quoi faire, puisqu’à la fin c’était toujours lui qui prenait la décision. Mais plutôt le fait de ne pas lui laisser l’occasion d’argumenter et de l’avoir laissée croire qu’il ignorait la plupart de ce qu’elle lui avait rapporté. Décidément, ce soi il les frustrait toutes. En prenant conscience, il s’arrêta à nouveau pour déposer un léger baiser sur sa joue. Venant de lui, c’était une attitude rare pour elle qui lorsqu’il le faisait signifiait qu’il tenait à elle et qu’il voulait se faire pardonner de l’avoir à nouveau taquinée.

« Tu es parfaite, continue comme ça encore un peu, le temps que je trouve le temps de venir tout t’expliquer… »

Ne voulant plus être interrompu, il trouva une fenêtre proche, l’ouvrit avant de l’enjamber et de sauter dans le vide. La chute fut silencieuse et rapide avant qu’il n’atterrisse sur ses pieds dans un bruit sourd. Remettant ses vêtements en place, il partit pour New York en utilisant le don de se mouvoir à la vitesse du vent et tout aussi discrètement.

Deux minutes plus tard, il entrait dans une boutique en faisant teinter une espèce de petit carillon métallique. Sa visite annoncée, il ne fallut que quelques secondes à la demoiselle pour venir à lui et le saluer. Officiellement, Marius s’était fait passer pour un homme d’affaire important et toujours en voyage, ce qui devait expliquer son « décalage horaire ». Après tout, il ne venait jamais qu’à partir du moment où le ciel était assez sombre pour qu’il se sente bien.

« Bonsoir mademoiselle, j’espère ne pas arriver trop tard… Mais voyez vous, mon fils a tellement aimé le dernier costume que vous m’avez fait, qu’il m’a conseillé de revenir vous en commander un nouveau… »

Lui souriant chaleureusement, il prit bien garde de ne pas dévoiler trop sa dentition. Ce n’était pas juste une humaine innocente qui ne ferait pas le lien. Et il avait besoin de temps pour réussir à la mettre assez en confiance pour qu’elle parle et lui apprenne ce qu’il voulait savoir. Il n’avait pas envie d’utiliser la violence sur elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Jeu 9 Fév - 20:50


Calixte Ambre O'Brien



Underco'



Caly connaissait très bien ce client, toujours très aimable et souriant, en outre ce n'était en aucun cas une corvée de travailler pour lui concevoir la tenue qu'il désirait, la blondinette souria ravie de voir qu'il désirait déjà un autre costume, loin de se douter que cet homme ne venait pas vraiment pour ses talents de styliste, mais par curiosité envers elle, heureusement pour lui la demoiselle n'avait pas le don de lire dans les pensées. Calixte se tourna et attrapa le dossier de Marius pour retrouver ses mesures, étant donné qu'il devenait peu à peu un habituer elle n'avait pas à refaire les mesures à chaque fois, d'ailleurs elle gardait toujours les mesures de ses clients, même ceux qui ne venaient que très peu, c'était un moyen de ne pas perdre de temps sur ce détail et de pouvoir en gagner sur la fabrication des vêtements désirer.

" Très bien monsieur Amhés, j'ai gardé vos mesurations, cela vous permettra d'obtenir votre costume plus rapidement, elle lui adressa un sourire et ferma le dossier. J'aimerais savoir si vous avez une idée en particulier, un style ou bien des couleurs pour cette création."

Caly reposa le dossier à sa place et attrapa un carnet et un crayon pour être sûre de ne rien oublier dans les détails que lui donnera Marius, la jeune femme restait toujours professionnelle, dans ce métier on n'était reconnu que grâce aux clients et rien d'autres, un bon travail nous donne un client satisfait, il ne reste qu'a laissé le bouche à oreille faire le reste.Quand la jeune femme était arrivée a Styl & Co, la boutique ne faisait que démarrer, tous les employés c'étaient acharnés pour faire du travail de qualité afin de faire tourner l'entreprise aussi rapidement et le mieux possible, Caly avait donné le meilleur d'elle-même et c'est d'ailleurs ce qu'elle faisait toujours, bien que le nombre de client avait dépassé les espérances de sa patronne. La jeune sorcière était reconnue pour son talent, sa gentillesse et son amabilité, elle faisait toujours bonne impression auprès des clients, c'était naturel, elle n'avait pas besoin de se forcer pour plaire aux demandeurs de nouveaux vêtements fait sur-mesure. Elle aurait déjà du fermer la boutique depuis vingt bonnes minutes, mais elle ne pouvait pas résister à la perception d'une nouvelle création, ce qui était tout l'intérêt de son emploi, toujours souriante elle attendait avec impatience les idées de Mr Amhés, curieuse de voir ce qu'il avait en tête, généralement elle trouvait ses idées intéressantes et cela ne faisait qu'aider à l'entousiasme de créer à nouveau. Chaque client avait un gout particulier, des idées différentes et des styles généralement très varié, il lui arrivait même de relever des défis, créer des vêtements avec un style qu'elle n'avait pas encore connue et elle s'en est toujours sortie avec brio, bien que parfois elle était douteuse de son travail une fois terminée, il lui arrivait même de se trouver mal à l'aise lorsque le client venait chercher sa commande, mais c'était très souvent a tort, car il n'y a jamais eu de plainte contre son travail. Marius était un client à part, étant en heure décalée elle ne le rencontrait que lorsqu'il n'y avait personne a la boutique ou bien quand elle se déplaçait pour lui apporter sa commande en main propre, cet homme était assez mystérieux, du moins c'est ce qu'elle pensait, mais toutefois c'était celui avec lequel elle était le plus à l'aise, bien entendu elle n'irait pas jusqu'à aller raconter sa vie ou bien discuter de tout et de rien, mais elle restait naturel a tout moment en sa présence.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Ven 10 Fév - 16:39


La mode se démode, le style jamais.

Lorsque Calixte se tourna pour prendre le dossier qui lui était attitré, Marius l’observa discrètement. Jolie blonde à l’allure svelte, elle devait sûrement en faire craquer plus d’un avec son regard noisette un peu mystérieux. Enfin, sans doute beaucoup d’autre que lui car dans son cas, il n’y en avait qu’une et son regard était profond et intense. Mais bref, était-ce pour cette raison qu’il l’avait protégée ? Mais les vampires ne sauvaient pas les femmes pour leur beauté, aussi grande soit elle. Non, pas en ayant l’occasion d’avoir n’importe quelle femme. Pour veiller sur elle et ne pas se montrer ensuite… c’est qu’il devait y avoir plus. C’était ce plus que Marius voulait découvrir et comprendre.

Quittant ses pensées au moment où elle reprit la parole, il hocha la tête silencieusement et chercha rapidement quoi lui répondre. En vérité, il n’avait pas besoin de vêtements, une partie de ses appartements regorgeait de vêtements de toutes les époques, allant de l’Egypte ancienne à aujourd’hui, en passant par le Moyen âge, la renaissance et même l’empire. Certaines tenues n’étaient même plus portables mais, elles faisaient partie de son histoire et il aimait garder à l’idée les différentes phases de sa propre évolution.

Mais depuis peu, il s’était intéressé au travail des nouveaux grands noms de la mode. Enfin par nouveaux, il entendait plutôt les noms actuels. Ceux qui étaient applaudis par leurs paires et envier par les novices. Entre Dsquared, Hermès et Dior, il ne savait pas exactement quel créateur choisir. Et quoi de mieux que de trouver la perle rare pas encore mise sous les projecteurs. S’approchant de la jeune femme, tout en gardant une distance respectueuse, il observa son crayon avec curiosité. Allait-elle lui faire une esquisse sous les yeux ?

« En ce qui concerne les couleurs, je préfère des couleurs sombres, mais avec une touche originale pour ne pas faire…vieux. » Un sourire de malice se dessina sur ses lèvres à ces mots. Peut-être aurait-il du plutôt dire antique. « Quant à la coupe, je la veux simple, élégante et originale. Mais le plus important c’est que je sois à l’aise dans mes mouvements… »

A l’aise dans ses mouvements, ça c’était la qualité principale d’un bon vêtement pour Marius. C’était d’ailleurs la raison qui le poussait à porter des jeans, des chemises larges, des pulls ou des vestes simples. Les costumes, il les gardait pour les moments où il devait s’imposer par son statut. Ou lorsqu’il voulait faire un peu plus attention.

« Qu’est ce que vous me conseilleriez ? »

Lui laissant le temps de répondre, il regarda autour de lui, laissant planer son regard sur tous les détails de la boutique. Il y avait ici une impression de luxe et de paix qui se liait étroitement, offrant ainsi aux clients le loisir de s’y sentir à l’aise pour parler et rêver. Même la musique de fond était légère et empreinte de douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Lun 13 Fév - 17:38


Ma sorcière bien aimée



Underco'



  • Calixte écoutait attentivement les précisions de son client, des couleurs pas trop sombres, sans être trop clair non plus, un style simple, bref c'était tout à fait dans les cordes de la jeune styliste, elle voyait tout à fait le style de costume qui lui faillait, quelque chose d'élégant sans être trop voyant, avec un tissu souple afin de laisser le client libre de ses mouvements, la jeune blondinette fit une esquise de ce qu'elle avait en tête, concentrer dans son dessin la demoiselle ne remarquait même pas le regard de Marius, un regard extrêmement curieux, évidemment la jeune femme ne se doutait en aucun cas que le soir de son agression il y avait eu un spectateur que son ange gardien, tout comme Marius elle se demandait pourquoi il l'avait sauvé, en y repensait elle n'avait jamais entendu parler de légendes de vampires sauveur de demoiselle en détresse, elle ignorait de ce monde vampirique, se demandant souvent si ce qu'on racontait dans les légendes de vampires étaient vraies ou cela n'était qu'une pure invention, avant sa rencontre avec ce vampire et la découverte de ce nouveau monde, qui n'était alors qu'aux yeux de la jeune sorcière un monde inexistant, mais en y repensant toujours un peu plus et en sachant ce qu'elle était il était vrai que si l'existence des sorciéres n'étaient pas un compte de fée ou des histoires à faire peur, elle se doutait bien que finalement les vampires pouvaient tout de même et c'était effectivement le cas. Cali ne pouvait pas s'empêcher de penser à ce vampire, son visage si froid et pourtant il avait eu un regard étrange, comme si un sentiment l'avait traversé à ce moment-là, mais la blondinette ignorait vraiment si les vampires étaient capables d'éprouver de l'amour, de la peur ou bien même de la tristesse, plusieurs fois elle avait tenté de se renseigner dans les livres, les légendes ou encore dans les comptes, mais il y avait tellement de versions différentes dans ce domaine qu'elle ne savait plus quoi croire, certains disaient que les vampires craignent le soleil, déteste l'ail et pourrait être tué avec un simple pieu, d'autres disent qu'avec le temps les plus anciensresistent aux rayons UV et que seul le feu ou la décapitation pouvaient les tuer, en outre elle était perdue.

    Parfois, plus Calixte tentait d'en savoir plus son esprit était embrouiller, elle avait déjà beaucoup de mal parfois à se dire qu'elle est une sorcière et quelle contrôle la météo, un don qui lui fait souvent défaut, soit il se déclenche quand il ne faudrait pas, ou alors quand il le faudrait pour se protéger, cependant, il semblerait que la peur ne paralyse que l'être en lui-même, mais les dons avec la styliste était déterminée à s'entrainer d'avantage, on ne sait jamais si un autre vampire aimerait l'avoir pour diner, elle préférait être prête dans une telle situation. La jeune femme venait son croquis, assez satisfaite du résultat, elle espérait que le client le soit aussi.

    " Alors, après avoir rapidement étudié vos goûts et envies sur ce nouveau costume, je vous aie fait un croquis rapide, il y aura surement quelques retouches à faire ce n'est qu'un brouillon, mais vous pouvez me dire ce que vous en pensez."

    Calixte donna l'esquisse à son client, la jeune femme faisait souvent cela afin d'être sûre de se rapprocher le plus possible de ce que le client attend d'elle, c'était ce qu'elle aimait le plus dans son travail. En attendant que le client examine le croquis elle ramassa quelques affaires, car après Marius elle fermerait boutique, faisant tout de même signe à son client de prendre son temps, elle n'était pas pressée de rentrer chez elle, après tout, personne ne l'attendait c'était un avantage, mais quand la solitude se fait pesante, la demoiselle se sent mieux à la boutique que chez elle. Elle attrapa plusieurs dossiers d'un coup afin de ne pas perdre trop de temps et surtout ne pas faire attendre le client, mais dans sa hâte, elle laissa tomber un livre sur les légendes vampires tomber au sol, se sentant tout d'abord extrêmement gêner, se disant que son client se poserait des questions sur les goûts de la styliste, elle attrapa le livre rapidement et le reposa sur sa table, après tout pourquoi le cacher Marius avait surement bien lu la couverture de l'ouvrage.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Jeu 16 Fév - 14:05


« L'univers est un immense livre. »

L’observant dessiner, il remarqua avec surprise qu’elle avait comprit instinctivement ce qu’il voulait et recherchait. Dans le fond, elle pourrait vraiment devenir sa styliste si elle ne se révélait pas être une ennemie potentielle. Prenant le croquis avec lenteur, il en observa les lignes directrices du vêtement. Oui, il y avait de quoi le satisfaire…

Faisant mine de continuer d’observer le document, Marius se mit à réfléchir plus rapidement. Il devait trouver le moyen d’entrer en contact avec elle sans en avoir l’air. Trouver une raison pour parler de ce sujet. Elle était déjà en train de ranger la boutique, s’il ne s’y prenait pas habilement, il ne trouverait aucune raison de rester plus longtemps.

Pourtant, au moment où il commençait à se désespéré d’être si vide d’esprit, un bruit sourd le fit sursauter. Les muscles tendus et le regard scrutateur, il chercha l’origine du danger… qui n’existait pas. Se détendant immédiatement il observa avec surprise le livre qui se trouvait aux pieds de la jeune femme. « Mythes et légendes vampires ».

Haussant les sourcils avec amusement, il ne fit pourtant aucune remarque au premier abord. Il ne devait pas parler tout de suite afin de masquer l’amusement dans sa voie. Elle ne devait pas savoir, pas maintenant. Alors qu’il était évident qu’elle était gênée, elle posa le bouquin bien en évidence sur la table, non loin du vampire. Hésitant sur la manière d’agir, il reposa le croquis sur la table avec douceur.

« Ce costume me semble parfait… J’ai hâte de le voir en vrai… »

Se rapprochant encore du bouquin, il prit un visage intrigué quoi qu’intéressé. Après tout, à ce moment précis, il était censé être un humain innocent et sans arrière pensée, contrairement à la réalité actuelle…

« Je peux ? »

Sans attendre de réponse, il prit délicatement le livre et l’observa avec curiosité. La couverture, légèrement usée portait une odeur de vieux livre et de magie, ce qui mit la puce à l’oreille du vieux vampire. Face à lui, la jeune styliste cachait en elle une sorcière. Il avait bien eu des doutes quant au fait qu’elle ne devait pas être quelqu’un de tout à fait normal. Mais sa magie s’était faite discrète, un peu comme si elle la cachait extrêmement bien ou qu’elle ne se manifestait que de manière aléatoire.

Ouvrant le livre d’une main, il en feuilleta l’intérieure avec lenteur de l’autre. Alors c’était ça que l’on disait d’eux ? A en croire les illustrations, à une certaine époque les humains les avaient décris cornus. Un peu comme des démons… Ils auraient même eu des ailes ! Et bien, il y avait de quoi rire… mais pas maintenant. Relevant les yeux vers Calixte, il prit une mine curieuse. Un peu comme celle d’un homme qui serait au courant de quelque chose, sans oser en parler à une personne sûre…

« Vous… Vous y croyez ? »

Venant de lui, cette question avait quelque chose d’hilarant. Enfin, pour quelqu’un qui connaitrait sa véritable nature. Mais après tout, en tant qu’humain, cela paraissait normal qu’il veuille le vérifier avant d’en parler avec elle. Les personnes persuadées de s’être fait enlevées par des ovnis n’en parlaient généralement qu’à celles qui avaient les mêmes croyances. C’est une question de survie s’ils ne veulent pas être enfermés en hôpital psychiatrique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Jeu 16 Fév - 18:52


La curiosité est un vilain défaut.



Underco'



A première vue Marius ne fut pas très intrigué par le genre de lecture de Calixte, elle soupira intérieurement, sentant la nervosité redescendre peu à peu, son client semblait satisfait du croquis de la blondinette ce qui l'apaisa encore plus, elle souria satisfaite, mais la nervosité la gagna encore plus quand l'homme s'intéressa au livre poser sur la table, il lui demanda la permission, cependant, elle n'eu pas le temps de lui répondre qu'il avait déjà l'ouvrage en main, après tout elle n'avait aucune raison de lui refuser cela, elle pourrait sembler étrange et ce n'était pas ce qu'elle souhaitait, sa nervosité la gagnait encore plus et elle sentait que son pouvoir montait en elle, non ce n'était vraiment pas le moment, elle tenta de se ressaisir, il ne faillait surtout pas que son pouvoir se montre devant un humain, enfin c'est ce qu'elle croyait, Marius tournait les pages lentement scrutant d'un air curieux le grand livre qu'il tenait, il ne contenait que des légendes sur les vampires toutes plus différentes les unes que les autres, certaines assez saugrenues, car Cali savait pertinemment que le vampires avaient un aspect humain, ils avaient des dons que leur procuraient leurs natures vampiriques, mais elle ignorait encore ce que c'était, elle avait parfois l'impression que son crâne allait exploser a force de se gaver d'informations certainement toutes erroné, elle avait l'impression de nager sans jamais voir le large arriver au loin, c'était une sensation étrange, comme si la noyade était au bout de ce périple. Calixte secoua légèrement la tête pour sortir ses idées de la tête, l'avantage était que sa nervosité c'était apaisé, elle se sentait plus détendu jusqu'à la question fatale de Marius.

" Heu, je suis assez curieuse, je... je m’intéresse un peu à tout"

Les battements de son coeur se firent de plus en plus fort, la nervosité la gagnait de plus en plus sans parvenir à la contrôler, son pouvoir montait sans qu'elle ne puisse contrôler quoi que ce soit, elle tentait que le pire soit éviter, mais c'était trop tard, la foudre traversa la rue et vint s'écraser juste devant la boutique, Calixte pris l'air apeuré et surprise, enfin elle était réellement affolée, surprise pas vraiment.

" On dirait que le temps se gâte."

Elle avait tenté d'avoir un air naturel, mais ce n'était pas le cas, elle souria nerveusement, cherchant à calmer son stress. Puis, elle se demanda si Marius croyait en ce genre de choses, après tout elle était prête a tout pour avoir les réponses à ses questions, ignorant que Marius était la meilleure personne à qui elle pouvait attiser sa curiosité.

" Et vous? Vous y croyez?"

Elle prit un air innocent, croisant les bras, après avoir rabattu une mèche de cheveux de son visage, la foudre avait apaisé quelques peu sa nervosité, mais elle pouvait encore sentir son pouvoir en elle, un pouvoir qu'elle préférait éteint et c'est ce qu'il était la plupart du temps. Bien entendu elle ne pouvait absolument pas lui dire qu'elle avait été attaquée par un vampire et qu'elle a été sauvée extrémiste par un autre, cela semblerait absurde et Marius la ferait surement enfermer après de telles paroles. Elle ignorait encore la raison pour laquelle ce vampire l'avait sauvée, il faillait avouer que cela la travaillait énormément, depuis elle n'avait pas revu un vampire, enfin du moins elle ne s'en était pas aperçue, elle n'était pas folle loin de là, elle savait qu'elle avait dû en côtoyer avant cette attaque et qu'elle en côtoyait encore dans sa vie de tous les jours sans se rendre compte de leurs natures, ignorant qu'elle en avait un à ses coter.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FuNnY aNd S@rc@sStiC Admin

▌Messages : 2369
▌Date d'inscription : 28/02/2011
▌Age : 28
▌Localisation : prie pour que je reste loin de toi, mais entre nous ça ne te protegera pas...


Me and my entourage
Cituation amoureuse.: En couple
Citation: « J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans t'aimer... »
My World:

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius) Dim 19 Fév - 10:13


« C'est dans le silence qui suit l'orage, et non dans celui qui le précède, qu'il faut chercher la fleur en bouton. »


A la suite de sa question, Marius perçut une intensification des battements de cœur de la sorcière. A ses oreilles, il s’agissait presque d’un concert de djembés qui martèleraient en un rythme harmonieux quoi que lancinant. Fermant les yeux un instant, il se massa le front afin de calmer la soif qui naissait face à ce vacarme et surtout pour tenter d’étouffer ses perceptions. Trop occupé à se calmer, il n’entendit même pas la réponse de la jeune femme et ce fut parce qu’il sentit la nouvelle vague de nervosité qui émanait d’elle qu’il ouvrit à nouveau les yeux et hocha la tête en silence comme s’il avait compris ce qu’elle venait de dire.

Il n’était pas parvenu à émettre un son tellement l’odeur du sang et de l’affolement l’avait surpris. Pour lui, ce genre de situation n’était jamais bon car il pouvait perdre la réalité de vue et agir sans même le vouloir. Mais alors qu’il cherchait par tous les moyens à s’accrocher au parfum du bouquet de fleur qui ornait la table, une autre saveur plus électrique vint lui chatouiller les narines. A nouveau surpris ce fut pourtant dans le bon sens car il connaissait l’essence de ce parfum. La magie. Et à en croire la soudaine éclosion d’émanation dans la pièce, la sorcière ne la gérait pas bien quand ses émotions prenaient autant le dessus.

S’attendant au pire, Marius bandit tous ses muscles discrètement, s’il devait se battre avec une sorcière mieux valait qu’il ait l’avantage de la surprise. C’est alors qu’un craquement sonore fit vibrer l’air, tandis qu’un éclair vint zébrer l’espace d’un flash lumineux avant de s’écraser juste devant la boutique en faisant exploser des petits morceaux de bétons qui furent projeter aux alentours. Surpris par cette démonstration, Marius bondit aussi fluide et rapide qu’un félin, sur elle. Prenant conscience en chemin qu’elle n’avait pas tenté de l’attaquer, il ralentit et posa simplement les mains sur les épaules en signe de protection. Un peu comme l’aurait fait un humain dont le premier réflexe aurait été de protéger une enfant.
Faisant mine d’être mal à l’aise il la lâchât immédiatement et recula de quelques pas pour reprendre sa place initiale. Il valait mieux qu’il garde ses distances afin de ne pas l’effrayer s’il ne voulait pas qu’une nouvelle décharge ne s’abatte sur lui cette fois. Soupirant, il baissa les yeux d’une manière contrite, il fallait jouer le jeu à fond s’il ne voulait pas qu’elle comprenne qu’elle venait d’échapper à la mort.

« Je… heum… excusez moi, j’ai de vieux réflexes… »

Généralement, les gens ne lui posaient pas de question lorsqu’il prenait ce timbre de voix, cette attitude et les sous entendus qu’il utilisait habilement. Mais si elle le faisait, il était tout à fait près à lui raconter la douloureuse histoire du personnage qu’il s’était forgé le jour où il était entré la première fois dans sa boutique.

A sa question suivante, il prit le temps de réfléchir à sa réponse. Après sa stupide démonstration de force, il avançait en terrain miné. D’ailleurs, peut-être avait elle des doutes, il ne savait pas jusqu’où sa lecture était véridique. Mais en même temps, il était là pour obtenir des réponses, il devait donc se risquer à les attirer. Surtout que maintenant, il savait que Calixte était une sorcière et qu’elle devait apparemment manier les orages, ou plus peut-être.
Après quelques secondes, il la fixa droit dans les yeux, comme quelqu’un qui s’apprête à faire une grande révélation. Puis dans un murmure, il lui dit enfin :

« Vous allez me prendre pour un fou mais… J’en ai rencontré un, une nuit… »

L’appât était lancé. A présent, il n’avait plus qu’à espérer que la jeune femme ressentirait le besoin d’en parler à quelqu’un ayant vécu une situation similaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut (Marius)

Revenir en haut Aller en bas

La curiosité est un vilain défaut (Marius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]
» [Défi] La curiosité est un vilain défaut...
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy
» O1 - La curiosité est un vilain défaut. | Allyson [TERMINER]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Moon :: RPG-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit